janvier 25, 2022

L'équipe de recherche

Le sport en direct sur L'Équipe de recherche. Les informations, résultats et classements de tous les sports. Directs commentés, images et vidéos à regarder et à partager.

Emmanuel Macron veut un big bang de la justice

2 min read
Emmanuel Macron veut un big bang de la justice

Indépendance du parquet, suppression de la Cour de justice de la République, inflation judiciaire à quelques mois de la fin de son mandat, le président a lancé les États généraux de la justice sur des dossiers brûlants.

«Vous ne devez vous interdire aucun sujet, aucun champ, aucune audace.» C’est ainsi qu’Emmanuel Macron a ouvert, ce lundi, les États généraux de la justice. Un discours disruptif, qui sonne comme un viatique pour la campagne présidentielle mais livre aussi en creux une certaine critique de la magistrature. «Vous avez un mandat de liberté», a-t-il adressé au millier de participants réunis au Futuroscope de Poitiers et, plus précisément, au comité indépendant des États généraux de la justice, qui sera chargé d’élaborer des propositions fin février 2022.

«Les ajustements à la marge ne suffisent plus. Il ne faut pas hésiter à envisager des solutions radicales, tranchées, et à aborder des débats jusque-là interdits ou ignorés, quitte à bousculer les positions établies», a martelé le chef de l’État, en fixant un double cap: celui de «restaurer le pacte civique entre la justice et la nation» et de «garantir l’efficacité du service public de la justice». Au menu de ses interrogations sans tabou,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

(Visited 1 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *