novembre 28, 2021

L'équipe de recherche

Le sport en direct sur L'Équipe de recherche. Les informations, résultats et classements de tous les sports. Directs commentés, images et vidéos à regarder et à partager.

trois Blancs reconnus coupables du meurtre d’un Noir en Géorgie

3 min read
Des familles célèbrent la décision du tribunal, mercredi.

Travis McMichael, 35 ans et auteur des coups de feu mortels, son père Gregory, 65 ans, et leur voisin, étaient jugés à Brunswick à la suite de ce drame qui a alimenté les grandes manifestations antiracistes de l’été 2020.

Correspondant à Washington

Les trois hommes accusés d’avoir tué Ahmaud Arbery, un jeune noir de 25 ans abattu alors qu’il faisait son jogging, ont été reconnus coupables de meurtre mercredi par un tribunal d’Atlanta. Travis McMichael, son père Gregory McMichael et leur voisin William Bryan, avaient donné la chasse à Arbery le 23 février 2020, dans le quartier de Satilla Shores près de Brunswick, en Géorgie, avant de le tuer de plusieurs coups de fusil.

Les avocats de la défense ont affirmé que les McMichael essayaient de procéder à l’interpellation d’Arbery, qu’ils soupçonnaient de cambriolage après que plusieurs voisins se sont inquiétés de la présence d’individus dans une maison en construction. Les McMichael avaient pris leurs armes et sauté dans un pick-up pour poursuivre Arbery après l’avoir vu courir dans leur quartier. Leur voisin Bryan s’est joint à la poursuite dans sa propre voiture. C’est lui qui a filmé sur son téléphone portable la vidéo où l’on voit Travis McMichael tirer sur Arbery à bout portant avec un fusil de chasse, alors que celui-ci lui donnait des coups de poing et s’accrochait à l’arme.

McMichael a déclaré avoir ouvert le feu en état de légitime défense. Les trois accusés ont plaidé non coupable. Après dix heures de délibération, le jury en a décidé autrement, et a déclaré les trois accusés coupables de meurtre. Ils risquent la prison à vie.

Une vidéo qui avait suscité l’indignation

Les McMichael n’avaient pas été arrêtés tout de suite après les faits. C’est le film du meurtre, diffusé sur Internet deux mois plus tard, qui avait incité la police de l’État à se saisir de l’affaire, et d’arrêter les suspects. Cette vidéo avait suscité l’indignation aux Etats-Unis, quelques semaines avant que celui de George Floyd à Minneapolis ne déclenche une vague de protestations contre les violences policières contre les noirs à travers tous les Etats-Unis. Comme dans le procès du policier qui avait tué Floyd, les images filmées ont montré sans ambiguïté comment le jeune homme désarmé avait tué par ses poursuivants. Pourtant, à l’ouverture du procès, la désignation d’un jury en majorité blanc avait été dénoncée à l’avance par les militants démocrates comme la preuve que le verdict allait être biaisé en faveur des accusés. Il n’en a rien été.

À l’annonce de la culpabilité de Travis McMichael, des acclamations ont retenti dans la salle d’audience, avant que le juge ne demande le silence. Le procureur n’a pas retenu le racisme comme mobile du meurtre. Mais la justice fédérale a accusé les trois hommes d’avoir commis un crime racial, et un autre procès doit avoir lieu en février. Le président Joe Biden a aussitôt salué le verdict, tout en reconnaissant que «beaucoup de travail» restait à faire avant de parvenir à l’égalité.

À voir aussi – Indignation aux États-Unis après le meurtre d’Ahmaud Arbery, un joggeur noir tué en pleine rue (10/05/2020)

(Visited 2 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may have missed