janvier 21, 2022

L'équipe de recherche

Le sport en direct sur L'Équipe de recherche. Les informations, résultats et classements de tous les sports. Directs commentés, images et vidéos à regarder et à partager.

Policiers frappés devant une mosquée: sursis pour l’agresseur

2 min read
Policiers frappés devant une mosquée: sursis pour l’agresseur

Écopant d’une moindre peine, ce fonctionnaire de la mairie de Vitrolles a réagi en remerciant «Allah» et dénoncé «un échantillon de la haine antimusulman».

Balzac aurait peut-être goûté cette scène de la vie de province de l’an 2021. Mardi, le tribunal correctionnel d’Aix-en-Provence a rendu son jugement dans l’affaire du fonctionnaire municipal de Vitrolles ayant frappé un policier en 2019.

Habib Malagouen a été condamné à un mois de prison avec sursis et 100 euros d’amende pour des violences sur personne dépositaire de l’autorité publique. Les faits se sont déroulés devant le centre cultuel et culturel de Vitrolles, dont il est responsable.

Lors du procès, le 11 mai, le parquet avait requis une peine de deux mois avec sursis et une amende de 250 euros. Et demandé la relaxe, décidée par le tribunal, pour menace de mort. En effet, au vu du code pénal (article 222-17), la menace «doit être réitérée, ou matérialisée par un support, quelle qu’en soit sa nature». Lors des débats, le président a rappelé que le prévenu était accusé d’avoir lancé au policier, ce qu’il contestait: «Je vais te retrouver, te crever, si tu peux avoir une arme, moi aussi.»

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ?
Connectez-vous

(Visited 7 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *